Navigation principale
Pour les employés de l'État
Bibliothèque
Cécile-Rouleau
Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Employés de l’État
  3. Nouveautés
  4. Exposition virtuelle sur le tourisme durable

Exposition virtuelle sur le tourisme durable

Définition

Le tourisme durable est défini par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) comme:

Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil1.

L’objectif visé est d’atteindre un juste équilibre entre le respect des sphères environnementale, économique et socioculturelle. En bref, une démarche de tourisme durable s’emploie à :

  • Utiliser les ressources naturelles de façon optimale
  • Respecter l’authenticité des communautés d’accueil
  • Développer des activités économiques viables à long terme

Quelques faits sur le tourisme durable

Les faits suivants ont été notés sur le tourisme2 :

  • 1 emploi sur 11 dans le monde était relié au tourisme en 2015
  • 1 emploi sur 9 dans le monde serait relié au tourisme en 2026 selon une prévision du Conseil mondial du tourisme et du voyage
  • 3% du  produit intérieur brut PIB mondial est relié au secteur touristique
  • 34% des Québécois adoptent des pratiques touristiques écoresponsables selon une donnée du Baromètre de la consommation responsable 20164
  • L’emploi de pratiques touristiques écoresponsables contribue à lutter contre la pauvreté
  •  Le Code mondial d’éthique du tourisme publié par l’Organisation mondiale du tourisme s’appuie sur les principes du tourisme durable3

Selon le Réseau de veille en tourisme de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, les formes de tourisme suivantes sont toutes reliées au tourisme durable3:

  •  Écotourisme (découverte d’un milieu naturel visant à mieux le comprendre et à le préserver)
  •  Tourisme équitable (implication des communautés locales dans les pratiques touristiques et partage des retombées économiques de celui-ci)
  • Tourisme solidaire (soutien ou participation du tourisme à un projet de développement social du pays ou de la région visitée)
  • Tourisme social (mouvement prônant le droit aux vacances et l’accessibilité à tous les groupes sociaux)
  •  Tourisme responsable (Adoption par le touriste de comportements respectueux de l’environnement et de la culture des régions visitées)

Sources

1. Organisation mondiale du Tourisme. (s.d.). Tourisme durable : définition. Repéré à : http://sdt.unwto.org/fr/content/definition

2. Organisation internationale du Travail. (2017). Tourisme durable: une locomotive pour la création d’emplois, la croissance économique et le développement. Repéré à : http://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_480997/lang–fr/index.htm

3. Réseau Veille en Tourisme. (2017). Le tourisme durable, équitable, solidaire, responsable, social… un brin de compréhension. École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Repéré à : http://veilletourisme.ca/2005/05/25/le-tourisme-durable-equitable-solidaire-responsable-social-un-brin-de-comprehension

4. Université du Québec à Montréal. Observatoire de la  consommation responsable. (2016). Baromètre de la consommation responsable 2016. Repéré à : http://consommationresponsable.ca/wp-content/uploads/2016/11/Barom%C3%A8tre-2016-final.pdf

 

Exposition virtuelle

Le personnel de la Bibliothèque Cécile-Rouleau vous convie à visiter une exposition de documents sur Les technologies de l’information et de la communication en éducation scolaire. Profitez de l’occasion qui vous est offerte pour en apprendre davantage sur les enjeux pédagogiques et sociaux des technologies en éducation, ainsi que les nouveaux outils et logiciels. Tous les documents présentés sont disponibles pour emprunt. Pour les obtenir, communiquez avec l’équipe de la Bibliothèque.

Si vous souhaitez approfondir la thématique, nous vous invitons à consulter la nouvelle bibliographie sélective réalisée par le personnel de la Bibliothèque à l’occasion de l’exposition.

Bibliothèque Cécile-Rouleau
700, rue Jacques-Parizeau, RC
Québec (Québec) G1R 5E5

Pour plus d’informations, communiquez avec l’équipe de la Bibliothèque:

Téléphone : (418) 643-1515
Sans frais : 1 (855) 643-1515
Courriel: bcr@cspq.gouv.qc.ca

Bonne visite!

 

Expo_v_tourdur_IMG1

 

 

Astuc, L. (2009). Écotourisme : voyages écologiques et équitables. Grenoble : Glénat
Cote : G 156.5 E19 A859e 2009Résumé:
Depuis l’apparition du concept de tourisme responsable, l’estampille  » écologique et équitable  » fleurit sur les dépliants de tour-opérateurs sans cesse plus nombreux. Mais que cachent ces étiquettes vertes et généreuses ? Lionel Astruc a sillonné la planète pour confronter engagements et réalité. Ce voyage dévoile une mine d’idées astucieuses pour mettre enfin le tourisme au service des populations locales et de l’environnement. Il pointe aussi les limites de certaines formules et pose le problème environnemental numéro un (la question taboue chez de nombreux professionnels du tourisme) : le transport aérien. Voyage solidaire en Inde, équitable au Népal, responsable au Cambodge ou communautaire au Brésil, écotourisme à Madagascar et aventure naturaliste en Guadeloupe, écovolontariat et tourisme de proximité en France ; cet ouvrage plonge le lecteur dans l’exploration d’une itinérance nouvelle, qui redonne son sens au mot aventure. Des solutions pratiques sont proposées pour chaque type de voyageur
Expo_v_tourdur_IMG2

 

Commission européenne (2013). Boîte à outils du système européen d’indicateurs du tourisme pour la gestion durable des destinations. Luxembourg : Office des publications de l’Union européenne.
Cliquer ici pour accéder au document.
Expo_v_tourdur_IMG3

 

DeLacy, T. (2014). Green growth and travelism : concept, policy and practice for sustainable tourism. New York : Routledge.
Cote : G 156.5 E61 G796 2014
Cliquer ici pour accéder au résumé sur le site de l’éditeur.
Expo_v_tourdur_IMG4

 

 

Demers, J. (2007). Le développement touristique, une vision environnementale. Québec : Éditions GID.
Cote : G 155 A1 D376d 2007Résumé:
Depuis toujours, le développement touristique s’est déroulé allègrement, sans heurt et sans reproche puis, il y a à peine deux décennies, l’éveil d’une conscience environnementale vient soudainement perturber une quiétude qui semblait indéfectible.Dorénavant et de plus en plus le milieu réagit, il interpelle, il conteste, il s’oppose dès qu’un site touristique est menacé. Un parc qu’on morcelle, un jardin zoologique qu’on dilapide, un port méthanier qu’on flanque dans un paysage patrimonial mondialement reconnu, des rivières qu’on bétonne de barrages, des rivages qu’on barricade par des autoroutes, des flancs de montagne qu’on dénude… Doit-on qualifier ces gestes d’improvisation, d’ignorance ou pire encore d’inconscience.Et pourtant, il est encore possible de concilier aménagement touristique et milieu naturel et cela s’appelle le développement durable. Bien que ce terme serve trop souvent de camouflage à des projets impulsifs, il renferme néanmoins une posologie qui permet de réaliser un développement touristique sans cicatrices. C’est précisément ce que vise ce livre : des principes fondamentaux, mais limpides; une démarche méthodique, mais vulgarisée; des techniques simples, mais efficaces.
 Expo_v_tourdur_IMG5 Fennell, D. A. (2015). Ecotourism. London : Routledge.
Cote : G 156.5 E19 F335e 2015
Cliquez ici pour accéder au résumé sur le site de l’éditeur.
Expo_v_tourdur_IMG6

 

 

Gagnon C. (2010). L’écotourisme visité par les acteurs territoriaux : entre conservation, participation et marché. Québec : Presses de l’Université du Québec.
Cote : G 156.5 E19 E19.1 2010Résumé:
Face au modèle dominant d’aménagement de grands complexes hôteliers conçus pour satisfaire les besoins du tourisme de masse recherchant le soleil, la plage et l’amusement, l’écotourisme apparaît comme une solution réaliste de développement durable. Ce nouveau modèle, basé sur la conservation de l’environnement et sur la participation des communautés locales à l’activité touristique, représente un marché en croissance grandement convoité.Trois décennies après l’apparition de la notion d’écotourisme, qu’en est-il au juste ? Parlons-nous toujours d’un tourisme aux pratiques alternatives et responsables ou d’un concept marketing vide de sens dédié d’abord à l’attraction et à la fidélisation de nouvelles clientèles ? Aménagistes, économistes, géographes, gestionnaires, juristes et politicologues discutent des avancées et des limites de ce phénomène social. Se penchant sur des cas du Québec, de la France, des Antilles, de l’Europe et de l’Afrique, ils analysent les stratégies déployées par les acteurs de l’écotourisme et leurs impacts sur la dynamique sociospatiale des territoires.S’adressant tant aux chercheurs et intervenants du milieu touristique qu’aux amateurs d’écotourisme, cet ouvrage collectif vise à partager la signification et les composantes de l’écotourisme en soulignant des initiatives écotouristiques entreprises partout dans le monde. Il s’inscrit ainsi dans la lignée du premier opus dirigé par Christiane Gagnon, L’écotourisme, entre l’arbre et l’écorce, qui connaît un vif succès depuis sa parution en 2006.
Expo_v_tourdur_IMG7

 

 

Gössling S. (2009). Sustainable tourism futures : perspectives on systems, restructuring and innovations. New York : Routledge
Cote : G 156.5 E19 S964.1 2009
Cliquer ici pour accéder au résumé sur le site de  l’éditeur.
Expo_v_tourdur_IMG8

 

 

Gravari-Barbas M. (2014). Patrimoine mondial et développement : au défi du tourisme durable. Québec : Presses de l’Université du Québec.
Cote : G 140.5 P314 2014Résumé:Comment penser l’association entre patrimoine mondial, développement et tourisme?? Dans un contexte concurrentiel, le prestige qu’entraîne l’inscription d’un site sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) constitue un avantage compétitif. Toutefois, le tourisme peut être plus qu’un simple étendard pour attirer davantage de visiteurs, il peut être au service du développement des communautés.C’est à ce nouveau paradigme de tourisme durable, devenu l’un des axes stratégiques de l’UNESCO, que s’intéressent les auteurs de cet ouvrage. Ils traitent de la diversification des enjeux du patrimoine mondial, de la pluralisation des motifs de l’inscription à la Liste et des indicateurs de durabilité sociale, mais aussi des relations entre les espaces touristiques et les sites patrimoniaux. Ils exposent également les modalités de la participation communautaire au tourisme durable, en adoptant une conception ouverte des communautés, c’est-à-dire en considérant les visions plurielles et divergentes.Il ne s’agit plus seulement d’évaluer les incidences du tourisme sur le patrimoine, positives ou négatives, mais bien de caractériser un développement local, en examinant ses acteurs, ses bénéficiaires et les recompositions territoriales auxquelles il donne lieu.
 Expo_v_tourdur_IMG9 Kimmel, R. (2012). Guide pratique pour développer des produits touristiques liés à la biodiversité. Madrid : Organisation mondiale du tourisme.
Cote : G 156.5 E61 K49g 2012Résumé:
Le monde fête l’Année internationale de la biodiversité. Désireuse de contribuer à cette initiative, l’OMT a élaboré un Guide pratique pour développer des produits touristiques liés à la biodiversité. Le guide, qui s’adresse aux promoteurs de produits locaux et aux voyagistes, présente un ensemble d’outils et de méthodologies expliquant, étape par étape, comment développer des produits touristiques durables en rapport avec la biodiversité.Dénué de toute complexité théorique, ce guide pratique intéressera les promoteurs de produits à la recherche d’instructions détaillées et prêtes à l’emploi sur le développement de produits touristiques liés à la biodiversité
Expo_v_tourdur_IMG10

 

 

Lamic, J.-P. (2008). Tourisme durable : utopie ou réalité? : comment identifier les voyageurs et voyagistes éco-responsables? Paris : L’Harmattan.
Cote : G 156.5 E19 L231t 2008Résumé:
Le tourisme durable, prolongement du développement durable, appliqué au secteur touristique, est devenu un concept florissant au même titre que l’écotourisme, les tourismes solidaire, équitable, éthique ou responsable. Mais que cache ce vocable, auquel commencent à s’intéresser certains médias s’adressant au grand public ? Cet ouvrage constitue une première réflexion globale sur l’implication de tout acte d’achat relatif au tourisme et propose une nouvelle façon de voyager.
Expo_v_tourdur_IMG11

 

 

 

Laurent. A. (2009). Tourisme responsable : clé d’entrée du développement territorial durable : guide pour la réflexion et l’action.  Lyon : Chronique sociale.
Cote : G 156.5 E61 T727 2009Résumé: Le tourisme responsable se renforce et s’inscrit pleinement dans le mouvement du développement durable, notamment Agenda 21.
Sa mise en place est une garantie d’un développement endogène tant au Nord qu’au Sud, respectueux du milieu de vie, des populations.
Cet ouvrage, à partir de l’analyse de multiples projets, fournit les repères méthodologiques pour concevoir, réaliser, évaluer des « produits » de tourisme responsable.
Expo_v_tourdur_IMG12

 

 

Leroux E. (2013). Regards croisés sur le management du tourisme durable. Paris : L’Harmattan.
Cote : G 156.5 E61 R333 2013Résumé:
Le tourisme durable doit satisfaire les touristes et leur procurer une expérience unique, mais aussi utile, en les sensibilisant aux problèmes de durabilité et les encourageant à adopter les meilleures pratiques. La prise en compte du développement durable a démarré par la création des parcs nationaux ou naturels régionaux. Le tourisme durable nécessite donc la mise en place de pratiques et de critères de durabilité, et le management du tourisme s’y emploie.
Expo_v_tourdur_IMG13

 

 

Merasli, S. (2012). Attractivité durable des destinations touristiques. Baixas [France] : Balzac.
Cote : G 156.5 E19 M552a 2012
Résumé:
La question du développement durable préoccupe de plus en plus les acteurs du tourisme et son corollaire, lattractivité des territoires se pose comme une problématique importante. Les nouvelles mobilités avec le fractionnement du temps et la demande de court séjour, lenvironnement international très concurrentiel avec un spectre des destinations qui ne cesse de croitre, conduisent à se questionner sur les perspectives du développement du tourisme. L’explosion de la demande interroge avec acuité les modèles de développement du tourisme et conduit à réfléchir à la reconfiguration des offres futures, exigeant innovation et qualité, pour tendre vers une attractivité durable des destinations. Comment, dans une vision de valorisation et de préservation des ressources dun territoire, une nouvelle dynamique, basée sur linnovation, peut-elle maintenir ou accroitre durablement lattractivité de ce même territoire ? Comment les opérateurs touristiques privés adaptent-ils leur stratégie doffre par rapport aux changements de la demande de plus en plus soucieuse des problèmes de développement durable ? Saida Merasli tente dapporter des réponses en adoptant une démarche transversale. De la géographie à léconomie en passant par les sciences de gestion, lauteure analyse les ressources territoriales de manière à tracer un horizon permettant le développement durable des destinations touristiques. La mutation de ce secteur, que certains nhésitent pas à appeler la troisième révolution du tourisme, est en marche..
Expo_v_tourdur_IMG14

 

 

Newsome, D. (2013). Natural area tourism : ecology, impacts and management. Bristol [Angleterre] : Channel View Publications.
Cote : G 155 A1 A838 58 2013
Cliquez ici pour accéder au résumé sur le site de l’éditeur.
Expo_v_tourdur_IMG15

 

Réseau des grands sites de France (2016). Le tourisme durable en pratique : 20 exemples innovants dans les grands sites de France : guide pratique. Paris : Réseau des grands sites de France.
Cliquer ici pour accéder au document.Résumé:La Direction Générale des Entreprises a participé aux travaux menés par le Réseau des Grands Sites de France pour caractériser l’approche du tourisme dans ces Grands Sites, dont les apports ont été formalisés dans un document cadre publié en 2014.
Le présent recueil en concrétise les recommandations, en s’appuyant sur vingt expériences de gestionnaires de Grands Sites exposant leur méthodologie et leurs résultats : l’accompagnement des professionnels
pour qualifier leurs prestations et les outils d’appréhension du site proposés aux visiteurs traduisent l’exigence des gestionnaires de délivrer une offre à hauteur de la promesse du Grand Site. Ces exemples démontrent aussi que le tourisme durable induit non seulement des effets favorables au développement économique des territoires mais aussi des modes de gestion concertés que la politique touristique de l’État s’efforce d’impulser auprès de l’ensemble des acteurs du tourisme.
Expo_v_tourdur_IMG16

 

 

Schéou, B. (2009). Du tourisme durable au tourisme équitable : quelle éthique pour le tourisme de demain? Bruxelles : De Boeck.
Cote : G 156.5 E61 S324d 2009Résumé: L’heure où l’humanité doit affronter la crise la plus profonde de son histoire, alors que son existence même est menacée, elle ne peut plus échapper à l’ardente obligation d’accepter la responsabilité qui est la sienne dans la situation actuelle et à la. nécessité vitale de modifier radicalement ses comportements. Cette crise écologique, économique, sociale, culturelle… est en fait essentiellement éthique.Le tourisme, plus concerné encore que n’importe quel autre secteur d’activité, ne peut fuir une remise en cause radicale du comportement de ses acteurs.
Cet ouvrage, en reliant le questionnement éthique aux préoccupations croissantes des sociétés humaines en faveur du développement durable et de l’éthique des affaires, offre une perspective permettant de dresser un panorama du contexte éthique dans lequel s’inscrit et va s’inscrire le tourisme de demain !
Il présente non seulement les grandes infractions éthiques que l’on peut constater dans le secteur du tourisme, mais aussi les cadres déontologiques que se sont fixés les acteurs du tourisme, et en analysant les différentes initiatives en faveur d’autres pratiques touristiques, il souhaite amener tous les acteurs concernés par le phénomène touristique à s’interroger.Indispensable pour comprendre les défis auquel le secteur du tourisme doit faire face et inédit de par l’importance, pourtant capitale, accordée par l’auteur aux fondements philosophiques de l’éthique, cet ouvrage s’adresse au professionnel du secteur, à l’étudiant en cursus universitaire de tourisme, à l’enseignant en tourisme mais également au journaliste spécialisé, voire au touriste intéressé par ces questions.
 Expo_v_tourdur_IMG17 Seguin, G. (2010). Marketing du tourisme durable. Paris : Dunod.

Cote : G 156.5 E61 S456m 2010

Résumé:

Le tourisme est devenu dans un grand nombre de pays et de territoires la première richesse économique. Son développement immédiatement rentable orienté vers un tourisme de masse a montré ses limites. Les acteurs du tourisme soutenus par des politiques tant mondiales (OMT) qu’européennes (Commission de Bruxelles) mettent en oeuvre des stratégies de développement touristique reposant sur des modèles durables : respect du patrimoine culturel et naturel, responsabilité sociale, charte éthique. Cet ouvrage a pou objectif de présenter en détail la démarche pour mettre en place une stratégie de développement touristique durable, de proposer une gamme de méthodes et d’outils adaptés aux professionnels de la filière touristique et aux acteurs du développement local.

 TourismeDurable_BibliographieSelective_VF.pdf Tourisme durable : bibliographie sélective / compilée par Annie Gimlewicz. (2016). [Québec (Province)] : Centre de services partagés du Québec, Bibliothèque Cécile-Rouleau, Service de l’accueil et de la référence.

Cliquer ici pour accéder au document.

 

 

 Expo_v_tourdur_IMG19 Tourisme et développement durable : de la connaissance des marchés à l’action marketing. (2011). Paris : Éditions ATOUT France.

Cote : G 156.5 E61 T727.2 2011

Résumé:

Cet ouvrage s’attache à préciser les réactions, les voies d’attrait et les freins des différentes clientèles par rapport au développement durable du tourisme.

Il s’appuie, pour cela, sur de nombreuses études nationales et internationales et sur deux nouvelles enquêtes conduites par ATOUT FRANCE sur les marchés allemand, britannique et français.

A partir d’une segmentation générale de ces clientèles touristiques entre « attentistes » et « sensibilisés », les trois marchés étudiés sont découpés en sept socio-groupes.

Cette analyse de clientèle, complétée par des conseils à la fois stratégiques et opérationnels, constitue un outil essentiel pour les professionnels du secteur qui veulent se lancer dans une démarche touristique durable et revisiter leur approche marketing.

 

 Expo_v_tourdur_IMG20 Le tourisme et la diversité biologique : réaliser les objectifs communs en faveur de la durabilité. Madrid : Organisation mondiale du tourisme.
Cote : G 156.5 E61 T727.4 2013Résumé :La présente publication aide à comprendre les liens essentiels qui existent entre le tourisme et la diversité biologique et précise en quoi le tourisme peut contribuer à la protection de la diversité biologique. Elle illustre la valeur importante de la diversité biologique en tant que ressource essentielle pour les destinations touristiques, expose sommairement les politiques, directives et initiatives existantes en matière de tourisme et de diversité biologique, et évalue les risques et les difficultés que la perte mondiale de la diversité biologique et des écoservices posent pour le secteur touristique. Enfin, « Le tourisme et la diversité biologique » donne dix recommandations sur des mesures à prendre en matière de diversité biologique et de tourisme, qui s’adressent aux gouvernements, au secteur touristique privé, aux organisations internationales et aux ONG.
 Expo_v_tourdur_IMG21 Viray Reddy, M. (2015). Tourism and the green economy. London : Earthscan from Routledge.
Cote : G 156.5 E61 T727.5 2015Cliquer ici pour accéder au résumé sur le site de l’éditeur.
 Expo_v_tourdur_IMG22 Vlès V.  (2008). Tourisme durable en montagne : entre discours et pratiques.  La Plaine Saint-Denis [France] : AFNOR.
Cote : G 156.5 E19 T727.1 2008Résumé:La question du tourisme durable, si elle n’est pas nouvelle, interroge aujourd’hui la gouvernance des territoires, car le développement durable est devenu un référentiel majeur des politiques publiques territoriales. À l’échelle tant mondiale qu’européenne ou nationale, les entreprises et collectivités territoriales commencent à intégrer des normes environnementales au sein de leur gestion quotidienne. Pourtant, si les normes ISO deviennent de plus en plus les références d’une bonne gestion des activités et des ressources humaines, le retard pris dans leur application au monde du tourisme témoigne d’une prise en compte très récente. L’objet de cet ouvrage, dont une partie a été développée en partenariat avec l’Université de Saragosse, est : d’établir un bilan comparé des actions de tourisme évaluées comme économiquement, politiquement et socialement « soutenables » en territoire montagnard, de favoriser le dialogue entre les acteurs et les opérateurs des pays concernés par le tourisme durable en montagne, d’identifier les enjeux actuels et futurs du développement touristique en montagne, et donc de déterminer de nouvelles priorités de recherche, de repérer les difficultés, les obstacles et les limites dans la mise en oeuvre d’un tourisme mieux adapté à la montagne et à ses populations. Dans ce recueil de contributions de 25 universitaires ou professionnels français, espagnols et suisses, la comparaison des cas dans des pays différents mais voisins soumis aux mêmes réalités économiques et sociales permet d’échapper aux visions scientifiques traditionnellement très centrées sur le « modèle » français.
Expo_v_tourdur_IMG23 Wearing, S. (2016). Marketing national parks for sustainable tourism. Bristol : Channel View Publications.
Cote : G 155 A1 A838 72 2016Cliquer ici pour consulter le résumé sur le site de l’éditeur.